Rechercher des axes d’investigation en France à partir du nom de famille

  • Avertissement : cet article engage uniquement son auteur. OSINT-FR condamne toute utilisation malveillante des méthodologies décrites dans ce guide.

Il existe en France plus d’1.4 millions de noms de famille différents et huit personnes sur dix seraient porteuses d’un nom rare. Cette particularité représente une chance pour l’investigation sur les personnes.

L’investigation sur les personnes nécessite une méthodologie et demande parfois de faire preuve d’imagination. Dans le meilleur des cas, la personne recherchée possède des réseaux sociaux ouverts et dispose d’une mauvaise hygiène numérique.

Malheureusement, ce n’est pas tout le temps le cas et il est important de pouvoir déterminer de nouvelles pistes à partir d’un simple nom de famille.

Déterminer la localisation géographique d’un nom de famille

L’Insee regorge de données publiques, librement accessibles, sur la population française. Mieux encore, l’institut propose les noms de familles attribués au moins 30 fois dans un département sur la période 1891 à 2000 (source ici).

Le site filae.com s’est basé sur un précédent recensement  pour créer une interface visuelle de recherche de noms de famille. Lorsque vous renseignez un nom de famille, Filae vous indique combien de personnes nées en France depuis 1890 ont eu ce patronyme à la naissance, mais aussi dans combien de départements il a été donné.

Une carte visuelle illustre les données récoltées : vous pouvez naviguer à travers le temps pour voir les mouvements des membres de la famille à travers le temps.

Pour l’exemple, voici la recherche obtenue avec le nom de famille MACRON.

Un changement de vue à travers le temps nous apprend que la population ne s’est pas beaucoup déplacée et est principalement installée dans deux pôles : la Somme et la Région Parisienne

Il est ici aisé de trouver des membres de la famille plus ou moins éloignée appartenant à la famille Macron, cette dernière ne s’étant pas beaucoup éclatée.

Comme filae.com est à l’origine un site de généalogie, ce dernier dispose de très nombreux actes d’état civil (en payant). Néanmoins, un classement des communes dans lequel le nom a été enregistré est accessible gratuitement, avec le nombre de fois qu’il a été attribué.

Voici ici la liste des communes dans laquelle le plus de Macron sont nés durant un siècle :

Évidemment, les informations obtenues ne garantissent pas que vous trouviez la personne à coup sûr, par contre, elles ouvrent des nouvelles pistes intéressantes pour retrouver des membres de la famille éloignée, qui pourront à leur tour vous servir de pivot.

Utiliser les résultats des différents diplômes français

Une tradition française bien ancrée est la publication par les différents journaux des résultats aux principaux examens obligatoires auxquels une bonne partie de la population prend part.

Pour illustrer, 739640 élèves ont obtenu leur brevet des collèges en 2021. Selon l’Insee, il y a eu 785 985 naissances en 2007. Si on part de l’hypothèse que tous les élèves sont nés en 2007 et qu’ils sont tous vivants, le taux de personnes ayant obtenu son brevet des collèges en 2021 avoisine les 94% de la population française née en 2007. Les chiffres donnés ici ne sont pas justes et ne tiennent pas compte des personnes nées en dehors du territoire français, ainsi que des personnes décédées.

En 2018, l’Insee estime que 81% de la population a obtenu son baccalauréat.

La plupart des sites publient la spécialité ou la branche choisie par le candidat, mais aussi la ville dans laquelle il est scolarisé ainsi que l’année d’obtention du diplôme. A partir de là, il est facile de remonter à un établissement scolaire, mais aussi à une zone géographique de domiciliation probable.

Bien que les résultats les plus anciens ne soient pas ou difficilement disponibles en ligne, il n’en demeure pas moins que cette méthode peut être très utile pour retrouver des membres de la famille, notamment des enfants, de la personne recherchée.

Par exemple, une rapide recherche nous a permis de trouver au moins un.e membre éloigné.e.

Les résultats sportifs – Kikourou

Une autre ressource française bien utile pour trouver des pistes d’investigation à partir du nom de famille est le site kikourou.net

Kikourou est un site participatif qui, grâce à la collaboration active des membres de sa communauté, enregistre et liste les participations aux différentes courses sportives à travers la France.

A l’instar des deux autres outils mentionnés précédemment, il est assez facile de déterminer des localisations à partir des courses faites par un membre de la communauté. Ce sont ici les petites courses qui vont retenir toute votre attention : il est en effet peu probable qu’une personne se déplace de très loin pour effectuer un cross de 9km ou un semi-marathon.

Des informations supplémentaires peuvent être indiquées sur le profil de la personne comme le club de sport dont elle dépendait au moment de la course. Ces informations vous permettent de rebondir sur d’autres pistes, comme par exemple l’utilisation de Strava ou bien encore les photographies des courses en question.

Il est aussi souvent possible de trouver un site internet pour les clubs sportifs ou bien encore des groupes Facebook, qui sont privilégiés pour la communication directe avec les adhérents.

Les personnes décédées – Deces-en-france.fr

Les avis de décès sont une grande source d’informations sur les membres d’une famille. Cependant, tous les décédés ne bénéficient pas d’une publication dans un journal et encore moins en ligne.

Les données concernant les personnes décédées en France étant publiques, le site deces-en-france.fr propose une interface très facile de prise en main pour rechercher une ou des personnes décédées portant un certain nom de famille. Ces informations sont fournies par l’INSEE et les décès enregistrés remontent jusqu’à 1970.

Les actes de décès sont enregistrés au nom de naissance de la personne décédée. Si vous recherchez donc l’épouse ou l’époux d’une personne, vous ne la retrouverez pas sous son nom marital ou son nom d’usage.

Le nom marital est un nom d’usage, qui ne modifie pas les actes administratifs. Né avec l’avènement du code civil en 1804, le nom marital a longtemps été donné par défaut aux femmes françaises qui se mariaient, notamment par des institutions telles que des banques. Son usage demeure cependant très courant en raison du poids de la tradition.

Bien qu’il soit utilisé couramment, chaque individu conserve son nom de naissance dans les actes administratifs et pièces d’identité. Il existait une catégorie “Nom de jeune fille” et “Nom d’épouse” qui pouvait s’appliquer tant aux femmes qu’aux hommes qui décidaient de prendre le nom de leur coinjoint.e . comme nom d’usage. Cette distinction sexiste a été abolie en 2012 et les nomenclatures ont été modifiées afin de mettre en place le nom patronymique et le nom d’usage, qui ne tiendraient compte ni du statut marital, ni du sexe de l’individu.

Pour reprendre notre exemple avec la famille Macron, nous pouvons voir que 347 personnes sont décédées entre 1970 et 2022. Il est possible d’affiner les résultats avec l’ajout d’un ou plusieurs prénoms, d’une année de naissance ou de décès.

Pour l’année 2022, il n’y a eu pour l’instant qu’un seul décès en France d’une personne portant ce patronyme. Lorsque l’on consulte sa fiche individuelle, d’autres informations intéressantes sont communiquées :

  1. Le sexe de la personne à son décès (qui peut être modifié sur l’acte d’état civil par rapport et donc différer de son assignation à la naissance).
  2. Son nom patronymique (ou de naissance)
  3. L’ensemble de ses prénoms
  4. Sa date de naissance exacte
  5. Son lieu de naissance exacte, le département et le pays compris
  6. Sa date de décès exacte, ainsi que son âge
  7. Le lieu de décès, ainsi que le département et le pays
  8. Le numéro d’acte de décès

A partir de ces informations, vous pourrez tout à fait rebondir, soit en cherchant un avis de décès le mentionnant, par exemple un message sur les réseaux sociaux, soit en utilisant son lieu de décès pour retrouver d’autres membres de sa famille. Ce ne sont que quelques exemples de pivots possibles.

En conclusion, il existe de très nombreuses façons d’investiguer à partir d’un nom de famille en France. En adoptant la bonne méthodologie, vous pouvez déterminer de nouveaux axes de recherche assez facilement et retrouver des proches, une localisation et bien d’autres informations et ce en ayant un simple patronyme.